Conseils,  Entrepreneuriat

Societe a Responsabilite Limitee : Que retenir ?

La SARL est une forme de société commerciale au sein de laquelle les avoirs des collaborateurs sont perçus à part égale. Représentant la forme la plus adoptée car la plus simplifiée, les SARL pour leur création nécessitent beaucoup de conditions. Si vous désirez créer une société à responsabilité limitée, la lecture de la suite de cet article vous renseignera parfaitement sur le nécessaire à connaître avant de vous lancer.

La SARL : Définition

La Société à responsabilité limitée représente une forme de société pouvant se composer à partir de l’accord d’une ou de deux personnes, qu’elles soient physiques ou morales. Il s’agit d’un type de d’entreprise à caractère juridique qui offre aux créateurs la possibilité de restreindre leur responsabilité a la hauteur de leurs avoir. Bien que ceci ne soit pas une obligation, le capital social existe bel et bien et se partage à part égale au sein des associés en fonction de leurs participations.

La création d’une société à responsabilité limitée nécessite la rédaction de statuts ainsi que l’immatriculation de la société. Au sein de ce type d’entreprise, il est possible d’accomplir le commerce de votre choix à condition que cette activité soit pleinement licite, c’est à dire conforme à la loi.

La SARL : Procédure de création

La création de toute société remplit un certain nombre de critères et la SARL n’y échappe pas non plus. D’abord, il faudrait faire une publication. Il s’agit d’une procédure obligatoire, d’un avis constitutif. Ensuite, il faut procéder à la rédaction des statuts de la société. En effet, au cœur d’une SARL, le terme statut désigne un instrument rédigé par écrit et enfermant les règles de conduite de la société, celles de son organisation et son fonctionnement. Chaque collaborateur doit approuver de sa signature. Ils sont régis par de nombreux textes à caractères juridiques et ont l’obligation de renfermer un certain nombre d’informations nécessaires au sujet de l’entreprise commerciale.

Choisir ses dirigeants représente la troisième étape de ce processus. Elle se fait soit après que les statuts aient été signés, soit en les désignant au cours de l’élaboration du statut. La quatrième phase est celle de l’enregistrement de l’entreprise au RCS afin que votre société soit reconnue comme une société commerciale. Cette immatriculation est une procédure obligatoire. La cinquième et dernière étape consiste en le fait que chaque associé tienne sa promesse en apportant un bien en valeur numéraire ou de biens matériels qui seront chiffrés et dont la propriété sera attribuée à l’entreprise.

La SARL : Les avantages

Le fait que votre entreprise soit une société à responsabilité limitée comporte assez de bénéfice. En premier lieu, cette forme d’entreprise accorde aux collaborateurs la chance de préservation de leurs avoirs personnels, c’est à dire du patrimoine. Ensuite, en ce qui concerne les bénéfices imposés, vous aurez le loisir de choisir soit l’impôt ou l’attribution immédiate des bénéfices. Par ailleurs la SARL dans son fonctionnement est régie par la loi qui se charge de lui attribuer un contexte sécurisé pour la réalisation de ses activités. Et enfin, les gestionnaires majoritaires bénéficient d’une protection sociale.